renforts culotte et pointes collants

Un collant qui craque à cause d’un ongle mal coupé, d’une écharde sur une chaise en bois ou du scratch des baskets ? C’est prédictible direz-vous ! Néanmoins, pour lutter contre l’usure naturelle, les collants sont renforcés aux zones les plus “exposées” aux frottements répétés, soit aux pointes de pieds, à l’entrejambe et aux hanches (culotte), les rendant résistants comme jamais. La présence de renforts au niveau des pieds et à la culotte est donc un bon indicateur de la qualité. Dans la question de la durabilité des collants, il faut aussi prendre en compte le stylisme, la composition des fibres (la qualité du fil et de son tricotage), ou encore le nombre de deniers. 

Il faut d’abord faire la distinction entre les couture d’un collant et les collants dits “couture”. Le premier étant les coutures qui permettent de créer la fameuse forme “tube”puis d’en assembler deux pour former un collant. Un élastique est ensuite mis sur la couture du haut (au niveau de la taille) pour garantir confort et élasticité. Cependant, de nombreuses collants existent aujourd’hui “sans couture” pour un effet seconde peau garanti ! Le second, soit le collant “couture” est un collant mode inspiré des années 50. Il se distingue de par sa ligne cousue (à la main ou à la machine) à l'arrière des jambes filant sur toute leur longueur pour une allure sensuelle et une silhouette affinée.

collants couture